realite virutelle, peau artificielle en nanofils

Les ingénieurs de l'Université de Californie, Berkeley, ont mis au point un matériel électronique sensible à la pression de nanofils semi-conducteurs qui pourraient un jour donner un nouveau sens au terme "peau mince".

"L'idée est d'avoir un matériel qui fonctionne comme une peau humaine, ce qui signifie en incluant la capacité à sentir et toucher les objets», a déclaré Ali Javey, professeur agrégé de génie électrique et informatique et à la tête de l'équipe de recherche UC Berkeley.

La peau artificielle, baptisée "e-peau" par les chercheurs de Berkeley UC, est décrite comme le premier matériau "semi-conducteurs cristallins inorganiques simples".

Une peau sensible au toucher artificiel permettrait de surmonter un défi majeur en matière de robotique : adaptation de la quantité de force nécessaire à détenir et à manipuler une grande variété d'objets.

Source : Science Daily